雷诺:lesuicideétaitliéautravail

19
05月

Untrocisième自杀未遂自杀事故意外事故du travail

Raymond D.,Technoceien au Technocentre Renault,s'étaitdonnélamortenfévrier2007。Le fabunal des affairesdeSécuritésociale(Tass)de Versailles a resnu hier ce suicide be comme accident du travail。 «Lahiérarchie一个confiéàRaymondD. unobjectifàactindre,sans s'interroger sur lacapacityiti psychique et physique desonsalariéàpripportercette charge accrue de travail»,ontestimélesjuges du Tass。

«C'est le premier pas vers la la reconnaresponsabilitédeRenault dans le suicide de Raymond D.»,s'estfélicitéeEmmanuelleBoussard-Verrecchia,l'avocate de la veuve du technicien,qui a l'intent de demander la侦察de la faute不可原谅的du constructeur汽车。 Ceaslariédetrente-huitansss'étaitpendúsiddomicile le16février2007,en laissant une lettreoùilétaitécrit:«Je ne peux plus rien assumer,ce boulot c'est trop pour moi,ils vont me licencier et je suis fini,je ne saurai pas faire sontopsériedemerdeàGosn(sic)etàHamel,pardon,bonne chance。 »Trèsbiennoté,appréciédesahiérarchie,il n'avitpasapopportélapression qu'il subissait du fait de ces objectifs,avaitplaidél'avocateàl'audience。 «Nous pensons d'abordàlafamille»,评论家Pierre Nicolas,de la CGT du Technocentre。 «Nousespéronsquel'accumulationdedécisionsallantdanslemêmesensva conduireRenaultàrevoirsonsystèmed'évaluationetd'entretiens annuels。 »Pour le syndicaliste,«la notation qui renvoie aux individuslaresponsabilitédesproplèmesdel'entreprise et les culpabiliseesttrèsmalvécueparlessalariés»。 Les trois suicides survenus au Technocentre entre 2006 et 2007ontétéreconnuscomme accident du travail,et la justice a reconnu la faute inexcus lour l'un d'eux,mais Renault a fait appel。

露西贝特曼